Certains contenus ou fonctionnalités ne sont pas disponible en raison de vos préférences de cookies !

Cela arrive car la fonctionnalité appelée “Facebook Pixel [noscript]” utilise des cookies que vous avez choisi de désactiver. Afin de visualiser ce contenu ou d’utiliser cette fonctionnalité, veuillez activer les cookies : cliquer ici pour ouvrir le bandeau de réglage de cookies.

Centre artisanal de recyclage du plastique de Ouahigouya

le contexte

La ville d’Ouahigouya au Burkina Faso ne dispose d’aucun système de gestion des déchets et subit la pollution due au grand nombre de sacs plastiques abandonnés. L’association Movement a créé un centre de production d’objets issus du recyclage des plastiques récupérés et emploie des femmes en situation de précarité sociale et économique.

L’accès à l’électricité est un levier essentiel au développement économique. Qu’il s’agisse de la mise en service d’outils de production ou d’éclairage, l’arrivée de l’électricité crée une rupture qui améliore les modes de vie, et notamment celui des femmes.

notre approche

"

L’électricité est un outil pour défendre les droits des femmes."
Eric, bénévole Electriciens sans frontières

"

La gestion de l’atelier est sous forme collaborative, nous avons toutes un rôle de porteur de projet, ce qui permet de gagner en compétences et en confiance en soi. "
Zenabo, salariée du centre

En électrifiant le centre de production, Electriciens sans frontières permet son expansion. Ainsi, l’association partenaire pourra accroître sa production et employer davantage de femmes.

Ce projet répond à deux problématiques locales majeures sur les plans sociaux et écologiques.

Les sachets plastiques utilisés par un très grand nombre dans la vie de tous les jours sont spécifiques : ils contiennent 25 à 50 cl d’eau potable. Vidés de leurs contenus, ils jonchent les sols de la ville et s’envolent au vent. La gestion des déchets, quels qu’ils soient, est inexistante. Les déchets sont souvent brûlés devant les portes (pratique polluante) ou transportés à l’extérieur de la ville. Tous les jours les décharges sauvages s’agrandissent. Elles sont des terrains de jeux pour les enfants et favorisent le développement de maladies.

D’autre part, il prend en main une réalité celui du chômage et de la précarité sociale d’un grand nombre de femmes. Aujourd’hui la majorité de la population de Ouahigouya exerce une activité agricole. Les habitants n’ont pour la plupart qu’un lopin de terre, qui ne permet pas à toute la famille de se nourrir quotidiennement. Une activité salariée parallèle est donc nécessaire pour assurer les besoins quotidiens et indispensables à leurs développements comme les soins, la scolarité, les transports.

La présence dans la Région du Nord du Burkina Faso d’entreprises embauchant des femmes est très faible voire inexistante. Ce projet représente une opportunité pour elles.

notre impact

En électrifiant ce centre artisanal de recyclage, Electriciens sans frontières contribue :

  • à la lutte contre la précarité extrême des jeunes mères seules et de leurs enfants
  • à l’amélioration des conditions de vie et plus spécifiquement d’éducation et de santé
  • à l’émancipation des femmes par l’insertion et la formation
  • à la lutte contre la pollution des terres
  • au recyclage des déchets plastiques de la ville

nos soutiens

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly.Update my browser now

×

Ce site utilise des services tiers qui déposent des cookies sur votre navigateur. Ces services sont utilisés à des fins d’analyse d’audience ou de partage de nos contenus sur les réseaux sociaux. Vous pouvez autoriser ou refuser l’utilisation de ces cookies. Autoriser leur utilisation nous aide à vous proposer une meilleure expérience de navigation.

Certains contenus ou fonctionnalités ne sont pas disponible en raison de vos préférences de cookies !

Cela arrive car la fonctionnalité appelée “%SERVICE_NAME%” utilise des cookies que vous avez choisi de désactiver. Afin de visualiser ce contenu ou d’utiliser cette fonctionnalité, veuillez activer les cookies : cliquer ici pour ouvrir le bandeau de réglage de cookies.